Skip navigation

pictogrammes page accueil

FR.
Nous sommes dans une société de l’image prenant pour norme l’individu bien voyant. Le marketing n’y échappe pas et l’identification d’un produit alimentaire représente pour les personnes déficientes visuelles une difficulté quotidienne. Alternative au braille, très peu pratiqué, « Fermer les yeux pour voir » propose un nouveau langage graphique et tactile qui prend en compte les besoins de l’ensemble de la population : non-voyants, malvoyants et voyants. Fruit d’un partenariat avec le Comité Louis Braille, ce projet s’inscrit dans les attentes réelles du public déficient visuel, un public hétérogène dont les besoins sont mal appréciés dans l’approche marketing actuelle.

A l’heure d’une population vieillissante, le projet « Fermer les yeux pour voir » nous engage tous : la communication des produits de grande consommation doit bel et bien évoluer pour répondre à de nouveaux besoins. A l’initiative de ce projet, Audrey DODO nous invite à renouveler notre regard sur le handicap et à questionner un univers si coutumier qu’il n’en reste que plus timide au changement.

EN.
We belong to a society in which image takes into account well sighted people as being the norm. Marketing doesn’t escape from this, and for sight deficient people, identifying a food product is a daily problem. An alternative to Braille, not very often practised, “Fermer les yeux pour voir” proposes a new tactile and graphic language which takes everybody’s needs into account: blind people, partially sighted people and sighted people. Resulting from a partnership with the “Comité Louis Braille”, this project is based on concrete sight deficient people’s needs, a mixed public whose needs aren’t very well understood in the current food graphic design approach.

At a time when the population is aging, this project involves everyone : the graphic designs of mass consumption products needs to evolve in order to respond to today’s needs.
In trying to bring more comfort into sight deficient people’s daily life, « Fermer les yeux pour voir » explores a more global problem. At the head of this project, Audrey DODO invites us to take a new look at disability, and to question a world which is customarily averse to change .

Projet protégé auprès de l’INPI et de l’OMPI et soutenu par Oséo.
Toute réappropriation de ce langage tactile, labellisé par les associations pour malvoyants et aveugles, serait une atteinte portée à l’intérêt des personnes déficientes visuelles et aux associations et fera l’objet de poursuites.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.